Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


07/06/2013

Hommage à Clément Méric : l’intervention d’Alexis Corbière

clement.jpgRadio de Gauche : Intervention d’Alexis Corbière, SN à la lutte contre l’extrême-droite du Parti de Gauche, lors de l’hommage rendu à Clément Méric, le 6 juin à Saint Michel (Paris 5ème).

À l’appel du Parti de Gauche, plus de 5000 personnes sont venus lui rendre hommage et dire leur colère devant le meurtre politique de ce jeune homme de 18 ans.

14:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

RAPPEL : ( + changement de lieu) SAMEDI 8 JUIN 9h30 > Assemblée Générale du Parti de Gauche Hérault (34) à Grabels

LogoPG34.jpg

SAMEDI 8 JUIN 9h30 > Assemblée Générale du Parti de Gauche Hérault (34) à Grabels

LIEU  : CHANGEMENT > Hall du Centre de loisirs - 2 rue Monseigneur Roucairol ( en face de la salle polyvalente) à Grabels.

Les sympathisant(e)s peuvent participer à l'Assemblée Générale (à partir de 11h00). Ils n'ont aucun droit de vote.

Rappel : Peuvent voter les adhérent(e)s ayant 2 mois d'ancienneté et à jour de cotisations au moment du vote. (possibilité de mise à jour avant l'heure du vote du 8 juin 2013).

Ordre Du Jour du 8 juin 2013 :

Élection du bureau de l’AG.
-  Rapport moral et financier par le bureau sortant, débat  et vote.
- Présentation des candidat(e)s au renouvellement du Bureau départemental, des secrétariats thématiques, des délégué(e)s au Conseil National. Ouverture du vote.

Téléchargez l'ordre du jour et le programme de l'AG du PG 34, Journée du 8 juin 2013 (de 9h30 à 16h30).Clickez > ICI

ALLER PLUS LOIN : Connaître notre Parti :

Manifeste pour l’écosocialisme (Congrès mars 2013)

Plateforme d’orientation politique 2013

Les INSTANCES NATIONALES du Parti de Gauche

Statuts du Parti de Gauche (adoptés au Congrès de Bordeaux, 22-24 mars 2013)

Règlement Intérieur du Parti de Gauche (Congrès mars 2013)

logoPGnat.jpg

14:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

LE 9 JUiN > Marche des Femmes contre l’austérité

femmes.jpgÀ l’appel de plus de 150 femmes, militantes associatives, politiques, syndicales,citoyennes, connues ou anonymes, des milliers de femmes et d’hommes marcheront le 9 juin prochain à Paris contre les politiques d’austérité que les femmes sont les premières à subir.
Cet appel fait le constat d’une situation sociale et économique dégradée, particulièrement pour les femmes.

« Incontestablement, ce sont nous, les femmes, qui sommes aux premiers rangs du temps partiel imposé, des bas salaires et de la pauvreté.
Indiscutablement, nous sommes très majoritaires à vivre la précarité et les retraites au rabais.
Ce sont nous qui formons sans conteste la majorité des salariés de l’État et des Collectivités territoriales. Nous sommes les premières utilisatrices des services publics et nous subissons leur casse de plein fouet. »

Au contraire des déclarations de Jean Marc Ayrault indiquant le 5 mai dernier qu’« il n’y a pas d’austérité, ça c’est une invention de propagande », les politiques menées par le gouvernement n’affrontent pas le pouvoir de la finance et de l’argent. Nous refusons ces politiques d’austérité budgétaire, la casse des services publics, la règle d’or, l’Accord National Interprofessionnel, la poursuite des politiques d’« abaissement du coût de travail » et de « flexibilité du marché du travail », la remise en cause continuelle de la protection sociale… Alors que d’autres choix sont possibles et nécessaires pour changer nos vies.

Contre l’austérité et la finance, ensemble imposons d’autres politiques !

Retrouvez la liste des signataires et l’appel dans son intégralité sur :
http://www.femmescontreausterite.com/

abaslauste.jpg

12:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

06/06/2013

Rassemblements contre l'extrême droite et en l'honneur de Clément Méric à MONTPELLIER, BEZIERS, NÎMES... ce soir

clement.jpg

Montpellier :  devant la préfecture à 18h30

Béziers : place du 14 juillet à 18 h 30 devant la statue Jean Moulin

Nîmes : devant le Carré d’Art à  19h


 Ailleurs en France

14:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

FRANCE : Les rassemblements en mémoire de Clément Méric (Politis)

Après l’annonce du décès de Clément Méric, jeune militant antiraciste victime d’une violente agression mercredi après-midi, plusieurs appels au rassemblement ont été lancés partout en France.

clement.jpg

L’émotion suscitée par l’annonce, mercredi 5 juin dans la soirée, du décès du jeune Clément Méric après une agression de militants d’extrême droite, a débouché dès les premières heures sur plusieurs appels au rassemblement.

- Un premier rassemblement est prévu à midi devant Science Po Paris, où Clément Méric était scolarisé.

- « À la mémoire de notre camarade et ami, rendez-vous à 17 h jeudi 6 juin au passage du havre, Métro Caumartin » sur les lieux de l’agression, annonçait le groupe Solidaires Étudiant(e)s de Science Po. Cet appel est également relayé par le groupe d’Action antifasciste Paris-Banlieue, proche du jeune militant.

- Le Parti de gauche, qui était parmi les premiers à exprimer, mercredi soir, son émotion, a lancé un appel au rassemblement à 18 h 30 sur la Place Saint-Michel, dans le centre de Paris.

Ce rendez-vous a été repris par de nombreuses organisations, notamment le Parti socialiste.

Sur les réseaux sociaux, d’autres rendez-vous ont été lancés dans toute la France. En voici une liste, susceptible d’évoluer au cours de la journée :

Lire la suite

13:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Meurtre de Clément Méric : Rassemblement ce jeudi 6 juin à 18h30 Place St Michel Paris

clement.jpg

Clément Méric, antifascite, étudiant de Sciences Po où il militait au syndicat Sud a été tué hier en plein Paris par un groupe de militants d’extrême droite manifestement du Groupe JNR (Jeune Nationaliste Révolutionnaire).

Violemment frappé au sol il a été déclaré en état de mort cérébrale à l’hôpital Salpetrière.

Le Front de Gauche est triste et en colère devant le meurtre politique de ce jeune de 18 ans. Il adresse ses condoléances à sa famille et ses camarades.

Le Front de Gauche s’adresse au Ministre de l’intérieur pour que les forces de police retrouvent rapidement les responsables de cet assassinat. Le FDG exige la dissolution des Groupes d’extrême droite qui multiplient les actes de violence et affichent avec de moins en moins de retenue la haine raciale et leurs convictions fascistes à Paris et à travers le pays depuis plusieurs semaines. Nous dénonçons le climat malsain qui voit la banalisation des idées d’extrême droite jusqu’au renvoi dos à dos de partis se réclamant de cette famille politique avec des forces démocratiques et antiracistes.

Le Front de Gauche soutient le rassemblement initié par les étudiants de sciences po en hommage à leur camarade à 12 h. (Eric Coquerel, secrétaire national s’y rendra pour le Parti de Gauche)

Nous appelons également ce jeudi 6 juin à 18h30 Place St Michel à un rassemblement unitaire le plus large possible pour dire notre horreur face à ce crime odieux et exiger la dissolution des groupes d’extrême droite responsables de la mort de Clément.

10:41 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

L’horreur fasciste vient de tuer en plein Paris

anti_fasciste.jpg

Clément Méric, un étudiant de Sciences Po de 18 ans connu pour son engagement anti-fasciste, a été tué hier à Paris, près de la Gare Saint-Lazare, par un groupe de militants d’extrême droite. Violemment frappé au sol par un groupe de plusieurs militants d’extrême droite, manifestement du Groupe JNR (Jeune Nationaliste Révolutionnaire), laissé inanimé, il a été déclaré en état de mort cérébrale à l’hôpital Salpetrière. La Parti de Gauche s’incline avec beaucoup de tristesse et de colère devant la mémoire de notre camarade, que nous connaissions. Il adresse ses condoléances à sa famille et ses proches qui militaient à ses cotés. Le Parti de Gauche interpelle le Ministre de l’intérieur et exige que les forces de police agissent dans les plus brefs délais pour retrouver les responsables de ce crime odieux. Le PG exige également la dissolution des Groupes d’extrême droite qui multiplient les actes de violence à Paris et à travers le pays depuis plusieurs semaines. Le Parti de Gauche appelle tous ceux qui sont bouleversés par ce crime odieux et qui exigent la dissolution des groupes d’extrême droite responsables de la mort de Clément, à se retrouver jeudi 6 juin à 18h30 place Saint-Michel à Paris (M° Saint-Michel).

Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche en charge de la lutte contre l’extrême droite

10:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

05/06/2013

Le naufrage de Robert MÉNARD : Lettre ouverte des anciens de RSF à son adresse

Lettre parue ce jour dans Libé, rédigée par les anciens de Reporters Sans Frontières et adressée à R.Ménard, fondateur de RSF. Il en a été le secrétaire général jusqu'en 2008.

caricuture menard.jpgRobert Ménard désormais candidat à l'élection municipale de Béziers, avec le soutien du Front National. Et cela, pour les ex de RSF, c'en est trop et ils éprouvent le besoin de le lui dire -de le lui écrire, en l'occurrence.

« Déjà, nous avions écouté avec stupeur tes interventions pour le retour de la peine de mort, ou sur la fermeture des frontières pour lutter contre le chômage. Ta candidature aux municipales, avec le soutien du Front National, a levé nos derniers doutes  sur le naufrage d'un homme pour lequel nous avions du respect. »

« RSF, cette belle organisation que tu as fondée, porte et défend des valeurs incompatibles avec les idées que tu as désormais choisi d'incarner. »

« Nous écrivons cette lettre, non pas pour tenter de te faire taire, ni même pour essayer de te convaincre, mais sache que chacun d'entre nous, là où il se trouve, combattra à sa manière tes idées d'extrême droite. Ta route s'est définitivement écartée de la nôtre. »

Lire aussi :

Cher Robert Ménard, j’ai honte pour vous

15:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

NÎMES : 6ème République > "Rien n’est possible sans une implication populaire"

2894487106_2.jpgSamedi 1er Juin à Nîmes, se déroulait une des 50 répliques de la Marche de la Bastille du 05 Mai, contre l'austérité et la finance, pour la Sixième République Alexis Corbière était sur place avec les citoyens gardois, il explique, pour la radio PG, comment avancer vers la construction de cette 6ème République, et pourquoi la souveraineté populaire est la clef du projet politique d’une gauche véritable.

Valérie Duviol

 "Rien n’est possible sans une implication populaire" Alexis Corbière, Secrétaire National du Parti de Gauche

Lire aussi : PERPIGNAN : Ils ont marché contre l'austérité et la finance, pour la Sixième République (vidéos)

15:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

U.E : Arrêtons les commissaires !

be4934e1a57d5a1aa06f73369a427aa3.png

Le pathétique mensonge de Hollande n’a visiblement pas impressionné la Commission Européenne. Le président de la République avait prétendu à sa dernière conférence de presse que la Commission ne « demand[ait] rien sur les retraites ». Les androïdes de Bruxelles ont donc répété d’un ton monocorde dans leurs recommandations publiées le 29 mai leurs demandes sur le sujet. Ils ont même fixé cette fois une date butoir à leur ultimatum. Ils exigent que nous réduisions une nouvelle fois nos retraites avant la fin de l’année, en jouant sur la durée de cotisation, l’âge légal, le montant des pensions et les régimes spéciaux. Mais sans augmenter les cotisations patronales ! La Commission applique ainsi le TSCG signé par Hollande. Son article 7, que Hollande n’a pas jugé utile de renégocier, lui donne le pouvoir de faire des recommandations aux Etats. Barroso l’a traduit pour nous dans la langue de Pierre Dac : « Les pays européens peuvent se gouverner eux-mêmes, s’ils suivent les recommandations de la Commission ». Le document se permet ainsi de juger notre SMIC trop généreux, le niveau de l’impôt sur les sociétés trop élevé, les taux réduits de TVA trop nombreux… Si Bruxelles n’est pas satisfaite de la réponse française, le traité Merkhollande lui permet de suspendre son « sursis » sur nos déficits et d’engager la procédure des sanctions.

Lire la suite

12:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

04/06/2013

Le Front de Gauche réussit ses répliques du 5 mai !

Toulouse3.jpgAprès le succès historique de la marche citoyenne du 5 mai à Paris, ce premier week-end de "répliques" locales a confirmé la force d’entraînement populaire du Front de Gauche.

Le jour où dans toute l’Europe s’organisait des manifestations contre la Troïka et l’austérité, il s’agissait de réaliser en France le maximum d’initiatives locales. Avec plus de 50 dans toutes les régions de France, nous avons atteint cet objectif. A titre d’exemple, 9000 personnes ont marché à Toulouse, 2000 à Perpignan, 1500 à Amiens et Nimes, 1000 à Grenoble, 800 en Guadeloupe où la mobilisation s’est doublée de revendications environnementales. On a recensé également de fortes mobilisations dans plusieurs villes de taille moyenne comme Nevers (400 !) ou Bollène (500). Le Parti de Gauche se félicite de sa forte capacité de mobilisation dans ces marches.

Ces initiatives ont partout revendiqué un authentique changement de régime politique en France, par la tenue d’une Assemblée Constituante et l’avènement d’une 6ème République. Dans de nombreuses villes les syndicats et associations ont co-organisé la marche. On relève ainsi plusieurs interventions de représentants d’entreprises en lutte comme à Strasbourg avec les syndicalistes d’Arcelor ou à Toulouse avec les Pilpa

Aucune autre force politique de gauche n’est aujourd’hui capable de réussir de telles mobilisations politico-sociales sur ses propres mots d’ordre. C’est évidemment un point d’appui essentiel alors que se profilent des luttes incontournables comme celle sur les retraites. Le Front de Gauche protège la capacité d’action populaire au moment ou le gouvernement et le parti majoritaire la trompent et la divisent.

Eric Coquerel

Prochaines répliques : les marches des femmes contre l’austérité les 8 et 9 juin. A Paris, le cortège s’ébranlera à 14 heures de Palais Royal.

16:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

03/06/2013

Le pédalo du gouvernement coule face au chômage !

logoPGnat.jpgLa montée criminelle du chômage au rythme désolant de 1500 chômeurs de plus par jour se confirme en d’avril, 24e mois de hausse consécutive. Les jeunes, censés être la priorité du gouvernement, sont largement touchés. Le franchissement du seuil des 5 millions de chômeurs n’a en rien poussé Ayrault à changer de cap.

Dépassé par la crise financière, le gouvernement s’enferme dans une politique aveugle d’austérité et d’attaque contre les salariés, conduisant au gâchis durable des ressources économiques et sociales du pays. Ayrault invoque pieusement une "baisse de la montée du chômage". Doit-on rappeler que 60% des nouveaux chômeurs deviennent des chômeurs de longue durée ? Doit-on rappeler que la perte d’emploi double la probabilité de décéder d’un suicide ? Ce gouvernement préfère défendre la flexibilité dans l’entreprise "Made in Medef" et quelques "Pigeons" exilés fiscaux plutôt que de soutenir l’activité industrielle et de sauver les emplois.

Contre les conséquences dramatiques de 30 ans de libéralisme aveugle, seule une sortie de crise par le haut permettra de faire baisser durablement le chômage et la précarité par la création massive d’emplois publics et privés, la relocalisation et la définanciarisation de l’économie, la réduction du temps de travail et l’extension des droits des salariés.

Communiqué du Parti de gauche

10:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/06/2013

L’Europe libérale déclare la guerre sociale au peuple français !

commissions_europe.jpgLes recommandations de la Commission européenne sont une déclaration de guerre sociale contre le peuple français.
La Commission Barroso exige que le gouvernement français passe tous les droits sociaux au broyeur libéral.
SMIC, assurance-chômage, tarifs réglementés de l’énergie, service public ferroviaire… le crédo est clair : tout progrès social doit disparaître !
La Commission appelle à une agression frontale contre le droit à la retraite touchant non seulement la durée de cotisations mais aussi l’âge légal de départ et l’âge du taux plein, l’indexation des retraites et les régimes spéciaux.
La France doit refuser d’appliquer ces recommandations et désobéir.

Le peuple français ne se laissera pas tondre.
Les Français ont élu Hollande, pas Hollandréou.

Jean-Luc Mélenchon, Député européen

18:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Languedoc-Roussillon : LE PRÉCARIAT BASTA !

La réunion « Le Précariat Basta ! », initiée le 16 avril par le Parti de Gauche (PG) de Sète, membre du Front de Gauche, a répondu à une préoccupation largement partagée. Une cinquantaine de personnes ont débattu, au bar Le Samary, de l’extension rapide des formes de contrats de travail. Richard Belfer (PG) en a précisé l’évolution dans le pays, la région et la ville depuis la crise financière des "subprimes" de 2008.

La situation des femmes seules avec enfants, qui ont pour seule possibilité l’acceptation de contrats de 83 à 100 h par mois d’aide à domicile, a été présentée à travers plusieurs témoignages. Des horaires flexibles en trois périodes sur une même journée leurs sont imposés pour 700 à 1 000 € par mois.

Ces contrats précaires s’étendent dans l’enseignement, avec la réduction des postes de titulaires remplaçants et le développement des vacataires et CDD. Les employés pour la vie scolaire sont quasiment tous des contractuels, a expliqué Stéphane Audebeau, représentant le syndicat enseignant FSU (Fédération syndicale unitaire). Le CFA municipal, centre de formation des apprentis de Sète, fonctionnait par contrats, mais ceux-ci sont maintenant plus précaires et comportent plus d’heures, a témoigné Gilbert Rossi, qui a perdu son emploi après la grève de 2012.

À l’hôpital, à la Poste, à la SNCF, ces contrats se développent. Le statut protecteur des marins est mis à mal, a expliqué Georges Vinci, conseiller du salarié (CGT).

Claude Heba, conseiller du salarié (CGT) à la Bourse du Travail, a décrit la venue tardive de salariés du secteur privé, désespérés par des traitements indignes d’employeurs qui contournent le droit du travail. À Sète, ces salariés affolés viennent par dizaines rencontrer ces conseillers chaque semaine.

Alain Chaudoreille, de la CGT des chômeurs, a exposé les méthodes de radiation, dès la non parution à une convocation que le chômeur n’a même pas reçue. « En décembre 2012, dit-il, les radiations sans explications ont augmenté de 24 %, sans explications de Pôle emploi. »

Pourtant, le bord de la Méditerranée comporte un fort pourcentage de personnes assujetties à l’ISF (impôt sur la fortune), comme souligné dans le débat. La richesse des uns ne profite donc pas à l’emploi des autres.

Précariat, travailleurs pauvres et misère se développent, avec l’impossibilité de se loger, se soigner ou souscrire un emprunt. Le Languedoc Roussillon est même la première région de France pour son pourcentage de très pauvres (1). L’unité de vue des représentants de partis de gauche présents autour de ce thèmes était claire avec les interventions de François Liberti (Parti communiste) et de Max Horde (Europe Écologie les Verts).

(1) L’indicateur « intensité de la pauvreté », utilise par l’INSEE montre que les pauvres de notre région sont les plus pauvres parmi l’ensemble des régions du pays.

 

Richard Belfer

14:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Grand marché transatlantique (1): Le retour du grand marché Par Laurent Mafeïs

Grand-Marche-Transatlantique_Page_01.jpg

Grand marché transatlantique

Cela fait plusieurs années que Jean-Luc Mélenchon et le Parti de Gauche mettent en garde contre le projet de Grand marché transatlantique qui se trame dans le dos des peuples. Celui-ci vient de connaître une accélération spectaculaire à l’initiative d’Obama et Merkel, qui ont décidé que les négociations commenceraient cet été pour une application qui pourrait débuter dès 2015. Sans que François Hollande ne dise un mot.

Un projet qui rode depuis 15 ans

Constituer un grand marché transatlantique intégré est un vieux projet des libéraux et des sociaux-libéraux. Dès 1995, le démocrate Clinton, le démocrate-chrétien Jacques Santer et le social-démocrate Felipe Gonzalez lancent un « nouvel agenda transatlantique ». Il installe des instances permanentes non élues qui vont devenir de puissants lobbies en faveur du grand marché. Cela aboutit en 1998 au projet de Nouveau marché transatlantique, lancé par le conservateur Leon Brittan et les libéraux italien et allemand Mario Monti et Martin Bangemann. L’objectif est une zone de libre-échange avec suppression des barrières douanières, mais aussi réglementaires, au commerce des biens, des services et de l’investissement. Ce projet est provisoirement stoppé par Jospin et Chirac au sommet UE–USA de Londres. Bush, Merkel et Barroso le relancent en 2007. Et au Parlement européen, la droite et les sociaux-libéraux votent plusieurs résolutions pour en accélérer la mise en œuvre d’ici 2015.

Lire la suite

14:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |