Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


18/11/2013

Vidéo :"Les classes moyennes et populaires portent tout l'effort" J-L MÉLENCHON à C'politique 17.11.13

"Les classes moyennes et populaires portent tout l'effort"


"Les classes moyennes et populaires portent... par lepartidegauche

19:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Discours de la servitude volontaire (Etienne de la Boétie)

À Quimper, "les esclaves manifesteront pour les droits de leurs maîtres". Jean-Luc Mélenchon . 2 novembre 2013

Cette déclaration de notre camarade J-L Mélenchon a choqué me dit-on quelques partisans du Parti de Gauche et du Front de Gauche en France. Il est vrai que lors de notre dernière réunion de comité PG de Grabels (34), les camarades "choqués" se sont longuement exprimés.

Le Parti de Gauche avec le Front de Gauche veut gouverner.

Le Parti de Gauche n'est pas le Parti Socialiste. Son premier adversaire c'est l'extrême droite qui ne s'embarasse d'aucun état d'âme dans ses déclarations.

Aussi, pourquoi voudriez-vous que notre camarade Jean-Luc Mélenchon dise autrement l'urgence sociale de notre pays?

Ce dimanche, je vous invite à lire ce formidable texte, écrit à l’âge de 19 ans, en 1549, par Etienne de la Boétie, flamboyant Gascon de Sarlat.

Lolo34

LaBoetie.jpg

Discours de la servitude volontaire (Etienne de la Boétie)

« Pour être esclave, il faut que quelqu'un désire dominer et… qu'un autre accepte de servir. »

(…) Pour le moment, je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent, qui n’a pouvoir de leur nuire qu’autant qu’ils veulent bien l’endurer, et qui ne pourrait leur faire aucun mal s’ils n’aimaient mieux tout souffrir de lui que de le contredire. Chose vraiment étonnante - et pourtant si commune qu’il faut plutôt en gémir que s’en ébahir, de voir un million d’hommes misérablement asservis, la tête sous le joug, non qu’ils y soient contraints par une force majeure, mais parce qu’ils sont fascinés et pour ainsi dire ensorcelés par le seul nom d’un, qu’ils ne devraient pas redouter - puisqu’il est seul - ni aimer - puisqu’il est envers eux tous inhumain et cruel. Telle est pourtant la faiblesse des hommes : contraints à l’obéissance, obligés de temporiser, ils ne peuvent pas être toujours les plus forts.

(…) Quel est ce vice, ce vice horrible, de voir un nombre infini d’hommes, non seulement obéir, mais servir, non pas être gouvernés, mais être tyrannisés, n’ayant ni biens, ni parents, ni enfants, ni leur vie même qui soient à eux ? De les voir souffrir les rapines, les paillardises, les cruautés, non d’une armée, non d’un camp barbare contre lesquels chacun devrait défendre son sang et sa vie, mais d’un seul ! Non d’un Hercule ou d’un Samson, mais d’un homme et souvent le plus lâche, le plus efféminé de la nation, qui n’a jamais flairé la poudre des batailles ni guère foulé le sable des tournois, qui n’est pas seulement inapte à commander aux hommes, mais encore à satisfaire la moindre femmelette ! Nommerons-nous cela lâcheté ?

Lire la suite

11:23 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

17/11/2013

Les caresses de Barroso et la claque du peuple

barroso-1584322-jpg_1467902.JPGDans les pas de Nicolas Sarkozy, François Hollande avait lâchement abandonné la souveraineté budgétaire de notre pays à la Commission européenne. Il vient en guise de remerciements de recevoir le baiser qui tue de la part de Barroso.

Avant même que les députés et sénateurs français aient pu délibérer sur le budget, les chiens de garde bruxellois de la finance jamais rassasiés viennent de leur enjoindre de poursuivre et accélérer la saignée tant sur retraites que pour " réduire le coût de la main d’oeuvre”.

Voilà ce qu’il advient quand les capitaines de pédalo en baissant le pavillon jettent à l’eau le drapeau !

Le 1er décembre, face au peuple, Barroso devra rengorger ses avis et recommandations. C’est pour une Révolution fiscale et contre l’augmentation de la TVA que le peuple marchera sur le portique du Medef installé à Bercy et dont Hollande a donné la concession à Barroso.

Le Parti de Gauche - François Cocq

Le Parti de Gauche - François Cocq

Dans les pas de Nicolas Sarkozy, François Hollande avait lâchement abandonné la souveraineté budgétaire de notre pays à la Commission européenne. Il vient en guise de remerciements de recevoir le baiser qui tue de la part de Barroso.

Avant même que les députés et sénateurs français aient pu délibérer sur le budget, les chiens de garde bruxellois de la finance jamais rassasiés viennent de leur enjoindre de poursuivre et accélérer la saignée tant sur retraites que pour " réduire le coût de la main d’oeuvre”.

Voilà ce qu’il advient quand les capitaines de pédalo en baissant le pavillon jettent à l’eau le drapeau !

Le 1er décembre, face au peuple, Barroso devra rengorger ses avis et recommandations. C’est pour une Révolution fiscale et contre l’augmentation de la TVA que le peuple marchera sur le portique du Medef installé à Bercy et dont Hollande a donné la concession à Barroso.

- See more at: http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/les-caresses-barroso-la-claque-peuple-25692#sthash.IJLhID4A.dpuf

Dans les pas de Nicolas Sarkozy, François Hollande avait lâchement abandonné la souveraineté budgétaire de notre pays à la Commission européenne. Il vient en guise de remerciements de recevoir le baiser qui tue de la part de Barroso.

Avant même que les députés et sénateurs français aient pu délibérer sur le budget, les chiens de garde bruxellois de la finance jamais rassasiés viennent de leur enjoindre de poursuivre et accélérer la saignée tant sur retraites que pour " réduire le coût de la main d’oeuvre”.

Voilà ce qu’il advient quand les capitaines de pédalo en baissant le pavillon jettent à l’eau le drapeau !

Le 1er décembre, face au peuple, Barroso devra rengorger ses avis et recommandations. C’est pour une Révolution fiscale et contre l’augmentation de la TVA que le peuple marchera sur le portique du Medef installé à Bercy et dont Hollande a donné la concession à Barroso.

10:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/11/2013

TVA: Moscovici est un tigre de papier #RevolutionFiscale

tigrepapier.jpgD’accord avec le MEDEF, Pierre Moscovici a confirmé ce matin sur RTL sa décision d’augmenter la TVA le 1er janvier prochain.

Il confirme vouloir ponctionner 100 euros par an à chaque français, enfants compris.

En prime, l’hypocrite Moscovici demande à la grande distribution de ne pas répercuter la hausse de TVA sur les prix. Il l’appelle même à avoir un comportement "civique" et "vertueux". Pantalonnade !

En plus de leur faire les poches, il prend donc les français pour des imbéciles.

En réalité, la mobilisation monte dans les catégories les plus diverses contre la hausse de la TVA.

Les syndicats de salariés se sont exprimés dans ce sens. A présent, c’est l’UPA qui motive ses adhérents dans une mobilisation placée sous le sceau de la défense de la consommation populaire.

De toute part s’exprime la nécessité d’une réforme radicale de l’impôt pour que toutes les charges du pays cessent de peser sur les seules classes moyennes et populaires.

Pierre Moscovici est un tigre de papier. On l’a vu capituler en quarante-huit heures en face des patrons routiers et de la FDSEA de Bretagne !

Le 1er décembre nous allons encercler le portique du MEDEF qu’est son ministère à Bercy!

Jean-Luc Mélenchon

18:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

15/11/2013

L’eau la plus chère de France est à Béziers

img014.jpg“L’eau la plus chère de France est à Béziers”, encore une distinction dont nous aurions pu nous passer.

Déjà en 2009, le magazine “Capital” avait décerné à Béziers, la médaille de bronze des villes ayant la plus haute pression fiscale.

Dans une tribune libre du Journal Municipal de Béziers du mois de novembre 2009, sous le titre “Hausse des impôts locaux et du prix de l’eau : ça suffit !”, j’indiquais : “Le prix de l’eau à Béziers...vient d’atteindre 3,87 euros le mètre cube, soit une augmentation de 12,5% par rapport à 2008. Il faut savoir que la moyenne nationale s’établit à 2,70 euros le mètre cube.”

Je concluais en demandant au Président de la communauté d’agglomération qui a la compétence de l’eau et assainissement, d’envisager le retour à une gestion dans le cadre d’une régie publique. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts de l’Orb. Le prix du mètre cube est passé à 4,675 € soit 20 % d’augmentation ! Et toujours pas en vue la solution de la régie publique qui ferait baisser le prix de l’eau qui est la propriété de tous et non des grandes sociétés capitalistes exploitantes.

La liste “Alternative Populaire Biterroise” Front de Gauche-PCF-PG a inscrit en haut de son programme le passage de “l’eau en régie publique”.
 
Aimé COUQUET, Conseiller Municipal, tête de liste “Alternative Municipale Biterroise” Front de gauche-PCF-PG.
 
 

18:14 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Marchons le 1er décembre ! #RevolutionFiscale

revfiscale1.jpg

Sur fond de chômage et de stagnation économique, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault poursuit une politique d’austérité catastrophique pour le pays. Pire, parce qu’identifié comme le gouvernement de la « gauche », il sème la confusion et désoriente toujours plus nos concitoyens.

Cette fin d’année, marquée par le vote d’une réforme des retraites qui légitime et aggrave celle de Nicolas Sarkozy et par un budget d’austérité record, est en train d’achever ce qui reste de légitimité populaire à Jean-Marc Ayrault et François Hollande.

C’est dans ce contexte qu’est survenue la « révolte » des Bonnets rouges. Constatons qu’il s’agit du premier mouvement de masse auquel le gouvernement cède. Alors que François Hollande est resté droit dans ses bottes pour refuser aux syndicats la moindre inflexion sur l’accord national interprofessionnel, la réforme des retraites ou la loi d’amnistie sociale.

Aux côtés de son ministre de l’intérieur, il a refusé au mouvement lycéen le moindre geste en faveur des élèves scolarisés expulsés du pays, fidèle en cela à une gestion autoritaire et à la politique du bouc émissaire.

Voilà maintenant qu’en quelques jours, il laisse démanteler ses portiques et son écotaxe. Ce gouvernement de « gauche » a la particularité d’être compréhensif et faible avec les « pigeons », le Medef et, dans le cas des bonnets rouges, une alliance contestatrice dominée par la FNSEA , le Medef et la droite, voire le FN. A l’inverse, il se révèle dur et intransigeant avec ceux qui lui ont permis d’être là.

Le signal donné est terrible et pourrait donner des ailes à ce type de mobilisations dans lesquelles les justes revendications des salariés pour l’emploi sont dévoyées et manipulées au service des intérêts de l’agro-business, du patronat et de visions identitaires, réactionnaires voire antirépublicaines. Il n’est d’ailleurs pas un hasard que l’extrême droite se « déguise » depuis en « bonnets rouge » que ce soit sur les Champs-Elysées pour les cérémonies du 11 novembre ou ailleurs. Le FN et ses succursales ont très bien compris le terreau que représente ce mouvement de contestation qui nie les intérêts divergents des classes au profit d’une vision corporatiste de la société. Le fascisme a pratiqué ainsi dans les années 30.

revfiscale.jpg

Lire la suite

14:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

14/11/2013

Le Front de Gauche appelle à une marche le 1er décembre

revfiscale.jpgContre l’injustice fiscale et sociale, le Front de Gauche appelle à une grande marche le dimanche 1er décembre à Paris pour une révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA. Cette marche se dirigera vers le « portique » de Bercy, symbole de la politique du gouvernement Ayrault plus favorable au Medef et à la finance qu’aux salariés et à la grande masse de la population.

Cette manifestation aura lieu au moment du vote du budget d’austérité auquel nous nous opposons. Cette politique continue à entraîner le pays dans la stagnation économique, elle amène toujours plus de chômage et de licenciements. Après Sarkozy, elle aggrave l’injustice fiscale en augmentant les impôts pour la grande majorité de la population tout en multipliant les cadeaux au patronat et en continuant la destruction des services publics et de la protection sociale. C’est inacceptable et cela bafoue le principe républicain d’un impôt juste. La hausse de la TVA prévue le 1er janvier en est l’exemple le plus scandaleux puisque prévue pour pallier une partie des 20 MDS d’Euros accordés au patronat sans aucune conditionnalité. C’est pourquoi nous exigeons son annulation immédiate.

La colère populaire contre les conséquences de l’austérité est juste et légitime. La droite, le Medef, l’extrême droite essaient aujourd’hui de la dévoyer. Leurs objectifs n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple : il ne faut pas les laisser faire.

C’est pourquoi le Front de gauche conçoit cette initiative comme la plus ouverte possible. Il appelle en conséquence tous ceux et celles, organisations et personnalités, qui refusent cette politique socialement et écologiquement désastreuse à prendre des initiatives localement et à faire de cette marche la leur. Nous sommes donc disponibles à la préparer ensemble.

Il est temps pour ceux qui ont voulu la défaite de Nicolas Sarkozy et enragent de voir sa politique continuer à être appliquée, de se mobiliser le plus largement possible dans l’unité.

S’inscrire à la marche sur Facebook

FDG1.jpg

10:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

13/11/2013

Cérémonies du 11 Novembre : Réaction aux insultes de l’extrême droite

ceremonie-commemorative-du-11-novembre-2010-c-sga-dmpa.jpgLe Parti de Gauche dénonce avec la plus grande solennité les vociférations de l’extrême droite lors de la cérémonie du 11 novembre à Paris.

Les amis de Mme Le Pen, dont son candidat à la Mairie de Paris, des militants du Bloc Identitaire et du Printemps français ont cru bon souiller ainsi la mémoire des millions de français tués ou blessés pendant la Grande Guerre. Cet acte confirme que l’extrême droite se sent désormais tous les droits. Depuis plusieurs semaines les intimidations voir les agressions des militant-e-s de gauche et anti-fachistes et les dégradations de locaux, dont plusieurs de notre Parti, confirment cette escalade. Voilà où mène la banalisation du FN et de ses idées nauséabondes. Le Parti de Marine Le Pen sème la haine et la confusion en sous-traitant à des succursales des actions moins légales mais il s’agit du même terreau.

Ces derniers temps le FN et plus largement la droite la plus réactionnaire tentent de dévoyer la légitime colère populaire contre la politique d’austérité du gouvernement. Nous appelons nos concitoyens à ne pas se tromper en se mobilisant avec ceux qui sont leurs pires adversaires. C’est pourquoi nous proposons une grande marche républicaine pour la révolution fiscale, contre la hausse de la TVA et le budget d’austérité le 1er décembre prochain à Paris.

Le Parti de Gauche - Eric Coquerel, Secrétaire National

07:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

12/11/2013

Le Parti de Gauche : L’accès aux études supérieures n’est pas une affaire de sort.

logoPGnat.jpg

L’accès aux études supérieures n’est pas une affaire de sort

Communiqué

Le 11 / 11 / 2013,

L’état des finances de nombre d’universités les conduit à des mesures drastiques négatrices de la mission humaniste et émancipatrice de l’Université. En effet, en application de la loi LRU / Fioraso, le transfert par l’Etat de nouvelles compétences et responsabilités aux universités les placent dans des difficultés financières insurmontables.

Jusqu’à présent l’Université Paul Valéry (Montpellier 3) a résisté à recourir au tirage au sort pour l’inscription des étudiants comme cela se pratique déjà dans quelques 27 universités. Désormais, à côté d’autres mesures, dont celle de la fermeture de l’antenne de Béziers, l'UPV envisage le tirage au sort pour les filières Arts du spectacle, Arts plastiques, Information-Communication, Psychologie, Administration économique et Sociale.

Si le tirage au sort pour les Athéniens de certains de leurs magistrats était censé signifier la faveur des dieux, la simple idée d’évoquer cette procédure pour sélectionner des étudiants au XXI° siècle choque profondément notre conscience républicaine et laïque.
Il s’agit d’une régression de grande ampleur dans le processus de démocratisation de l’enseignement supérieur.

Il est révoltant que des universités en soient réduites à un tel expédient, sous la contrainte de la politique de ce gouvernement qui ne rompt en rien avec celle de la droite. Afin de parer à l'urgence, le PG demande au Ministère, dans un premier temps, de restituer à l’UPV les 4 millions indispensables à l’équilibre de son budget. Et dans un second temps, le Ministère doit revoir sa copie budgétaire en concertation avec l'ensemble des universités déficitaires, afin d'honorer de façon durable ses obligations financières.

Le PG, solidaire du refus de l’austérité destructrice imposée à l’UPV, clairement exprimé par les étudiants, personnels et direction de l’Université, apporte son soutien à la lutte engagée.

    Francis DASPE, Président de la Commission nationale Education du PG
- Bruno FLACHER, adjoint au maire de Grabels, enseignant de l’Université de Montpellier 3 à la retraite
- Sophie GUGLIELMI, Membre du Conseil National du PG, étudiante à l’Université Montpellier 3
- Charles MENARD, Délégué régional du PG en Languedoc-Roussillon
- Jean-Philippe PROST, Co-secrétaire du comité Montpellier Nord du PG, Maître de conférences à l’Université
- René REVOL, Membre du Bureau national du PG, Ancienne tête de liste de la liste unitaire « A gauche maintenant ! » aux élections régionales de 2010
- Joël VEZINHET, responsable de la Commission Education du PG 34.

07:11 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

11/11/2013

VIDÉO : "J’appelle à une marche pour une révolution fiscale" JLM sur RTL

Couverture_Evenement_03.jpg


"J'appelle à une marche pour la révolution... par lepartidegauche

revfiscale.jpg

23:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

10/11/2013

La justice fiscale pour tous

carhaix.jpgQuelques heures après que j’ai proposé la manifestation du 1er décembre à Bercy pour la révolution fiscale et contre l’augmentation de la TVA au 1er janvier, les organisateurs de la manifestation de Quimper appellent par la voie de la FDSEA, à une manifestation, la veille, « quelque part en Bretagne » contre l’écotaxe qui toucherait les routiers.

Où est la défense de l’intérêt général ?

À Paris, on marchera contre la fiscalité qui favorise les actionnaires et frappe tous les salariés du pays. On marchera contre l’augmentation de la TVA qui va ponctionner tous les ménages à hauteur de 7 milliards d’euros, plus de 100 euros pour chacun des 65 millions de Français.

Je forme le vœu que les salariés de tout le pays manifestent leur communauté d’intérêt et d’exigence de justice. Ils viendront marcher, à Paris, contre le portique du MEDEF à BERCY qui va ponctionner tous les français.

Jean-Luc Mélenchon, Co-Président du Parti de Gauche

09:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

09/11/2013

La Bretagne victime d’un productivisme en bout de course

Vite_Ecosocialisme.jpgLes mobilisations sociales qui se développent en Bretagne sont révélatrices de la crise touchant notre pays et plus particulièrement de la dégradation considérable de la situation économique et sociale dans la région : 6000 emplois salariés en moins rien que pour l’année 2012 et 19 000 dans le secteur marchand depuis 2008. Voilà le résultat de la crise du capitalisme néolibéral, aggravée par les politiques d’austérité du gouvernement, et d’un modèle économique productiviste refusant de prendre en compte les impératifs écologiques.


L’agriculture et les industries agroalimentaires bretonnes, notamment la filière porcine et avicole, se sont, en général, développées sur la base de production de masse de produits peu valorisés destinés en partie à l’exportation. Cette production est aujourd’hui fortement concurrencée par les pays émergents ou par des pays de l’Union européenne qui, comme l’Allemagne ou le Danemark, pratiquent un dumping social éhonté en employant massivement des salariés d’Europe centrale et orientale sous-payés en utilisant les failles de la directive européenne sur le détachement des travailleurs.


Dans ce cadre, l’écotaxe votée sous la droite et mise en œuvre par le gouvernement Ayrault est un prétexte que saisissent le Medef, les tenants de l’agro-business et les patrons de la grande distribution pour détourner l’attention des véritables responsabilités de cette crise.

Lire la suite

10:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

08/11/2013

Jean-Luc Mélenchon : Le gouvernement organise « la prédation » du capital. Organisons une marche pour la révolution fiscale !

arton24447-ce90a.jpgPar Michel SOUDAIS

Le co-président du Parti de gauche souhaite que le Front de gauche manifeste pour refuser l’augmentation au 1er janvier de la TVA. Un « cadeau aux patrons » de 107 euros par habitants, selon lui.

« Il faut prendre l’initiative d’une marche pour la révolution fiscale » , a lancé ce matin Jean-Luc Mélenchon, au micro de RTL, en demandant à Jean-Marc Ayrault de renoncer à l’augmentation de la TVA. « C’est toujours les puissants qui ont tout et les autres qui tirent la langue. Il faut une révolution fiscale dans ce pays », a-t-il expliqué en déclarant « comprendre » le ras-le-bol fiscal.

Le co-président du Parti de gauche s’était expliqué, hier soir, en meeting à Garges-lès-Gonesse, sur le sens de cette « marche pour la révolution fiscale » et avait proposé au Front de gauche de l’organiser « le 1er décembre ». Venu soutenir Francis Parny (PCF), candidat aux municipales dans cette commune du Val-d’Oise, il avait indiqué à son hôte, longtemps responsable des relations extérieures du PCF, qu’une lettre en ce sens serait adressée, ce matin, à l’ensemble des formations du Front de gauche. L’ancien candidat à la présidentielle, dont le caractère personnel des précédentes initiatives (manifestation nationale contre le TSCG, marche contre l’austérité et pour la VIe République) avaient été critiqué, a pris soin de préciser à plusieurs reprises qu’il s’agissait là d’une « proposition ».

Il n’est pas possible de « laisser la colère légitime » du peuple être dirigée par la droite et l’extrême droite « comme c’était le cas à Quimper », a-t-il expliqué à son auditoire, parce que dans ce cas « la colère va se retourner contre le voisin, contre la région d’à côté, contre l’usine d’à côté ». Refusant que le Front de gauche se laisse « embrigader dans des choses inacceptables », Jean-Luc Mélenchon l’invite à « diriger la colère » : « Il faut qu’on soit là avec nos idées, nos drapeaux, nos mots d’ordre. On ne se mélange pas avec n’importe quoi. (…) Nous préférons le dire franchement, nous ne faisons pas de manifestation avec le Medef, avec l’UMP, avec l’extrême droite. Nous faisons des manifestations contre le Medef, contre l’UMP, contre l’extrême droite. »

Lire la suite

09:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

Plus de 1000 plans sociaux en 1 an: seul le gouvernement reste optimiste

chômeur.jpgLa France est en train de remonter la pente, disait Jean-Marc Ayrault le 4 novembre. Ce sont pourtant plus de 50 000 emplois directs qui sont menacés par les nouveaux plans sociaux.

En Bretagne, la droite et le patronat savent jouer du « sentiment breton » pour faire croire qu’il y aurait une réponse spécifique : patrons, salariés, agriculteurs, transporteurs routiers mains dans la main pour sauver la Bretagne. Mais quelle Bretagne ? Celle des algues vertes ? Des élevages intensifs de poulets et de porcs responsables des montagnes de lisiers qu’il devient difficile d’éliminer? Celle des abattoirs avec leurs bas salaires et leurs mauvaises conditions de travail avec leur cortège de troubles musculo-squeletiques? Et pour quelles revendications?

Après la manifestation, les masques tombent. Ainsi pour le patron du Medef : « pour relancer l’économie bretonne, il faut en premier lieu briser le carcan réglementaire qui pèse sur nos élevages et tue les initiatives ». Comprenez le fait de ne plus respecter le droit du travail, les normes environnementales et sanitaires ni l’obligation de déposer une demande pour les extensions d’élevage industriel de porcs. Lorsque le représentant de FO dit « Mais il est vrai qu’on peut craindre des demandes d’allégements de charges sociales et de dérogations du travail » pourquoi ne s’est-il pas posé la question avant d’appeler à manifester avec les patrons ?

À Carhaix

Lire la suite

09:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

07/11/2013

Réforme des retraites touchée… coulons la !

pournosretraites.jpgLa réforme des retraites vient d’être retoquée à l’unanimité au Sénat. Le Parti de Gauche se félicite que cette loi de régression sociale soit ainsi touchée. Il est désormais possible de la couler.

Lors du 1er passage à l’assemblée nationale elle n’avait en effet pas obtenu de majorité absolue. Il suffit donc lors de son passage final que les 47 députés de gauche abstentionnistes - dont le groupe EE-LV et plusieurs socialistes - aillent jusqu’au bout de leur conviction en rejoignant ceux du Front de Gauche dans leur opposition à cette loi et elle ne passera pas !

Ces parlementaires du PS et d’EE-LV n’ont pas été élus pour faire pire que la réforme Sarkozy. Le Parti de Gauche les appelle donc solennellement, ainsi que plus largement tous les député-e-s de gauche, a,enfin, dire clairement non.

Eric Coquerel, Secrétaire national du Parti de Gauche

retraite60ans2.jpg

07:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |